Bannière Elle s'appelait Elliot. Je suis heureuse de l’avoir sortie de cette cage.

Tamara Kenneally possède un refuge en Australie pour animaux dits de ferme, sauvés d’élevages ou des abattoirs. A Lefty’s Place, chaque pensionnaire est un ami. Pas un mouton, mais Pancho, Greedy ou Trouble. Pas une poule, mais Matilda, Bobby ou Babushka.

Cette semaine, Tamara a perdu une amie. Elle s’appelait Elliot.

Bannière [pétition] Assignés en justice pour avoir révélé comment sont traités les cochons

[Pétition] Le 24 novembre, l’association belge Bite Back sera au tribunal, parce qu’elle a révélé, fin 2013, comment sont traités les cochons dans les élevages. Leur enquête montre des porcelets agonisant, des cochons malades, blessés, paralysés. Sans espoir d'être seocourus.

Bannière L214 contre la réouverture de Marineland

L214 contre la réouverture de Marineland

  • Article du Jeudi 15 octobre 2015

Lors des intempéries survenues le samedi 3 octobre dernier, les infrastructures de Marineland (classé depuis 2010 en zone rouge inondable), à Antibes, ont été gravement atteintes. Dans un premier communiqué, le directeur du parc, Bernard Gianpaolo, a confirmé que 90% des installations avaient été touchées, portant atteinte à la sécurité des animaux détenus. 

Bannière [Vidéo] Sébastien Arsac - Actualités et inactualités de la question du droit des animaux

Sébastien Arsac, l’un des co-fondateurs de l’association L214 voit dans le débat actuel sur la question des droits des animaux un « sujet phare », comme en témoigne l'abondance de livres et d’articles sur ce thème.

 

Malgré cet engouement nouveau, est-il envisageable d’accorder des droits à tous les animaux sans exceptions ? L’anémone de mer, par exemple, doit-elle être titulaire de droits subjectifs ? Un critère fondamental doit retenir notre attention pour répondre à cette question : la sensibilité.