Bannière Enquête dans un élevage de lapins : des barreaux comme seul horizon

Enquête dans un élevage de lapins : des barreaux comme seul horizon


partager cet article du blog de L214

L214 dévoile les conditions d'élevage de lapins élevés pour leur chair dans une exploitation des Deux-Sèvres. Extrême promiscuité, cages au sol grillagé, blessures et antibiotiques composent le quotidien de ces animaux. Nous pouvons agir contre cet enfer en signant l'Initiative citoyenne européenne (ICE) exigeant l'interdiction des cages pour les animaux d'élevage.

Lapins entassés dans des cages.

Si l'étendue et l'intensité des souffrances subies par les lapins de cet élevage, situé dans la commune de Nueil-les-Aubiers (Deux-Sèvres), sont difficiles à décrire tant ces conditions d'élevage sont cruelles, les images parlent d'elles-mêmes. 

Voir des photos de l'enquête

On y voit des animaux entassés les uns sur les autres avec des barreaux pour seul horizon. Ils ont à peine plus qu’une feuille A5 comme espace chacun ! Élevés dans des cages au sol grillagé, ils se blessent. Certains meurent de ces conditions et n'atteindront pas l'âge de deux mois et demi – âge auquel les survivants iront à l'abattoir. Afin d'endiguer le nombre de morts et, par-là, rendre les élevages cunicoles économiquement viables, on préfère administrer d'importantes quantités de médicaments aux lapins plutôt que de rendre les conditions d’élevage un peu plus clémentes. Antibiotiques, antiparasitaires, vaccins : tout y passe.

Des lapins entassés dans des cages.

Un lapin mort parmi les vivants.

Ces images sont hélas représentatives de la filière cunicole en France : près de 100 % des lapins sont élevés en cage. Bien que les Français délaissent progressivement leur viande, pas moins de 30 millions de lapins ont tout de même été tués en 2017 pour finir dans les assiettes.

Pour sortir les lapins et tous les autres animaux des cages, une Initiative citoyenne européenne (ICE #EndTheCageAge) exigeant l'abolition des cages a été initiée par CIWF (Compassion in World Farming) en 2018. Portée aujourd’hui par plus de 170 organisations, dont L214, elle arrivera à son terme le 11 septembre 2019. Plus le nombre de signature sera important, plus nous aurons de chances que nos revendications soient entendues par la Commission européenne. Nous avons aujourd'hui le pouvoir de faire pencher la balance du côté des animaux et de mettre enfin un terme à cette aberration qu'est l'élevage en cage d'êtres sensibles et intelligents. Cette ICE est une étape importante. Pour signer l'ICE, vous aurez à renseigner votre numéro de carte d’identité. En effet, une ICE est un dispositif officiel, plus fort qu'une pétition. Comme pour une élection, il est demandé par les autorités une preuve d'identité. Pas d’inquiétude, ces données, auxquelles les associations n’ont pas accès, seront détruites par la Commission à l’issu du processus.

Je signe pour dire stop aux cages.

Par ailleurs, nous pouvons aussi faire évoluer nos pratiques. Les lapins sont, au même titre que les chevaux, des animaux que nous regardons tantôt comme des compagnons, tantôt comme de la viande. Cette distinction arbitraire n'a plus lieu d'être : nous pouvons nous passer de leur chair et celle de tous les autres animaux en végétalisant notre alimentation. Pour le faire sans se priver, visitez le site www.vegan-pratique.fr. Vos papilles n'y résisteront pas !

Merci pour les lapins

Nous comptons sur vous.
Merci pour les lapins,
merci pour tous les animaux élevés en cage.